PassionFred

Retour au listing

La Formule 1 chez Ferrari



Image flottante

C'est en 1950 que le championnat du monde de Formule 1 est créé, il est officiellement lancé le samedi 13 mai à Silverstone pour le GP de Grande-Bretagne. Peu conscients de la portée historique de l'événement, Enzo Ferrari et ses hommes sont absents, favorisant une course de F2 en Belgique ce jour la. Ce n'est que lors de la deuxième manche de la saison, le 21 mai à Monaco, que la Scuderia prend part à son tout premier Grand-Prix, en inscrivant trois 125 F1 au départ avec comme pilotes, Luigi Villoresi, Alberto Ascari et Raymond Sommer. Toute la saison Ferrari ne parviendra jamais à s'imposer, tant la domination des Alfetta 158 d'Alfa Romeo est imparable.
Ce n'est que l'année suivante, le 14 juillet 1951, lors du GP de Grande-Bretagne à Silverstone, que José Froilan Gonzalez offre à Ferrari sa toute première victoire en F1, à bord d'une 375 F1.




Image flottante





La saison 1952 et le retrait d'Alfa Romeo laisse Ferrari sans adversaire à sa hauteur et la marque au cheval cabré dominera 1952 et 53 sans partage avec la 500 F2. A noter tout de même que ces deux championnats du monde ne figurent pas officiellement dans le nombre de titre de Ferrari car non comptabilisés à cette époque.




Les années 54-55 verront la Scuderia Ferrari malmenée par Mercedes et son duo quasi imbattable Fangio / Moss et il faudra attendre 1956 et le transfert de Juan Manuel Fangio chez Ferrari pour renouer avec le succès. La fin des années 50 reste néanmoins chaotique pour Ferrari avec des hauts et des bas notamment à cause du refus d'Enzo Ferrari à positionner le moteur à l'arrière des châssis, solution technique qui révolutionne la F1.
Ce n'est qu'en 1961 que Ferrari décroche officiellement son premier titre de champion du monde grâce à Phil Hill et sa célèbre 156. En 1964 2ème titre grâce notamment à l'abandon des chassis tubulaires au profit des monocoques avec John Surtees.
Les années suivantes sont plus sombres avec de nombreuses difficultés à surmonter comme les mauvais choix de moteurs ou le développement des châssis et même l'arrivée d'une jeune recrue belge nommée Jacky Ickx, remarquable de régularité, qui parvient à jouer les trouble-fêtes en 1968, ne suffit pas à remonter la pente, Ferrari ne marque que 7 points lors du championnat 69, son plus mauvais score !
Les années 70 seront le signe du renouveau avec Ickx qui échoue de peu au classement des pilotes et surtout l'arrivée de Nicki Lauda qui en 1974 s'affirme comme le nouvel homme fort de la Formule 1. Le duo Nicki Lauda / Clay Regazzoni offrira trois titres à Ferrari 75-76-77. De grands pilotes viendront consolider cette suprématie de Ferrari, notamment Gilles Villeneuve, Jody Scheckter, Carlos Reutman et c'est grâce à de fréquentes victoires que le titre sera aquis en 79-82 et 83.
Les années 80-90 seront sous le signe de la stagnation, où la Scuderia subira les dominations tour à tour de McLaren, Williams et Benetton que même le recrutement d'Alain Prost en 90 et son extraordinaire saison aux avant-postes au coude à coude avec la McLaren de Senna ne suffira pas à enrailler.
Il faudra attendre le trio Michael Schumacher / Jean Todt / Ross Brawn pour retrouver le succès avec l'extermination de la concurrence que l'on connaît de 1999 à 2004 qui verra couronner Ferrari six années de suite. Après le départ de Schumacher fin 2006 c'est le duo Kimi Raikkonen / Felippe Massa qui se charge de ramener le titre en 2007 et 2008.
Plus récemment, les nombreuses modifications de réglement ont permis de resserrer considérablement les écarts entre les équipes de Formule 1 et posé beaucoup de problèmes à la Scuderia qui, malgré le recrutement de Fernando Alonso et une omniprésence aux avant-postes, ne parvient pas a récupérer le titre depuis.
Pour résumer il faut retenir que la Scuderia Ferrari est présente depuis le deuxième Grand-Prix de Formule 1 de l'histoire et que c'est l'équipe la plus titrée de cette discipline avec 16 championnats remportés en 1961, 1964, 1975, 1976, 1977, 1979, 1982, 1983, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2007 et 2008. Si on ajoute les deux championnats de 1952 et 1953, non décernés, cela porte le nombre à 18. Ferrari est la seule équipe encore présente des dix-huit engagées en 1950 et la seule encore présente parmi les équipes engagées en 1958, première saison où est décerné le titre des constructeurs.

Retrouvez toutes mes Formule 1:

Saison 1952 - 500 F2 N°18 Rudi Fischer (écurie Espadon)
Saison 1952 - 500 F2 Nez-long
Saison 1961 - 156 F1 "SharkNose" N°6 Richie Ghinter
Saison 1970 - 312B N°6 Anniversary Mario Andretti
Saison 1975 - 312T - 50ème anniversaire Ferrari
Saison 1976/77 - 312 T2 N°1 Niki Lauda GP Monaco
Saison 1979 - 312 T4 N°12 Gilles Villeneuve
Saison 1990 - 641/2 N°1 Alain Prost
Saison 1993 - F93A N°27 Jean Alesi
Saison 1995 - F412T2 N°27 Jean Alesi
Saison 1996 - F412T2 N°1 Test Car Michael Schumacher Essais Hivernaux 1995
Saison 1996 - F310 N°1 Michael Schumacher
Saison 1997 - F310B N°5 Michael Schumacher
Saison 1999 - F399 N°4 Eddy Irvine
Saison 2000 - F2000 N°3 Michael Schumacher
Saison 2001 - F2001 N°2 Rubens Barrichello
Saison 2002 - F2002 N°1 Michael Schumacher
Saison 2003 - F2003 GA N°1 Michael Schumacher
Saison 2004 - F2004 N°2 - Rubens Barrichello
Saison 2005 - F2005 N°1 Michael Schumacher
Saison 2006 - 248F1 N°6 Felippe Massa
Saison 2007 - F2007 N°5 Felippe Massa
Saison 2008 - F2008 N°1 Kimi Raikonen
Saison 2009 - F60 N°3 Felippe Massa
Saison 2010 - F10 N°8 Fernando Alonso
Saison 2011 - 150°Italia N°5 Fernando Alonso
Saison 2012 - F2012 N°6 Felippe Massa

Retour au listing